Lire les arbres

 

Les silhouettes ci-dessous racontent chacune une histoire. A vous de deviner laquelle !

En passant la souris sur une image, vous obtiendrez des explications.

Pour voir une image en grand, il suffit de cliquer !

Les exemples présentés ici sont particulièrement nets pour vous présenter le principe d'un jeu que vous pourrez poursuivre partout où vous irez.

Exercez-vous dans les jardins, vous "lirez" les différents style de taille des arbres (certains sont surprenants...)

Partout où vous allez, face à un arbre, posez-vous les questions suivantes :

Quel est le port (l'allure) de l'arbre ? (la silhouette d'un Aulne est bien différente de celle d'un chêne)

Est-ce que cet arbre a grandi en forte concurrence pour la lumière ? (forte croissance verticale, peu de branches basses)

A-t-il grandi "isolé", c'est à dire sans concurrence pour la lumière ?

A-t-il été taillé?

A-t-il été recépé?

Est-ce que son environnement a évolué au cours de sa vie ?

 

Avec un peu de pratique, l'observation offre facilement les réponses à ces questions. Vous pourrez ainsi "lire" l'histoire des arbres et des peuplements en forêt.

 

 

Aulne recépé
Aulne recépé

Un grand nombre de rejets (tiges vigoureuses et presque verticales) : c'est la marque d'un recépage récent.

press to zoom
Concurrence pour la lumière
Concurrence pour la lumière

Petits houppiers comme des plumeaux en haut de troncs longs et fins. Ces chênes et ces robiniers, en peuplement dense, à flanc de coteau s'élancent vers la lumière.

press to zoom
peuplement forestier dense
peuplement forestier dense

Ces fûts élancés, droits et fins, nombreux à strier le paysage comme des bandes verticales, sont la marque des peuplements forestiers denses où la concurrence pour la lumière façonne les arbres.

press to zoom
Clairière : changement de vie
Clairière : changement de vie

La création d'une clairière par l'humain expose ces arbres à la pleine lumière. Leurs troncs élancés ont été modelés par la concurrence pour la lumière avant l'éclaircie. Depuis qu'il sont à la lumière, de nombreuses branches latérales se développent tout le long du tronc. Dans quelques années ils auront changé de silhouette mais garderont la trace de cet historique.

press to zoom
Souche de taillis mature
Souche de taillis mature

Cette souche a une longue histoire. Un arbre avait poussé là. Il a été coupé à sa base (recépage), vraisemblablement vers ses 20 à 30 ans. Il a rejeté de souche : de nombreuses tiges vigoureuses sont reparties de la première souche. Les années passant, seules les tiges les plus développées sont restées. Ce taillis est peu entretenu car ces tiges ont repoussé pendant plus de trente ans, vu leur diamètre, ce qui est peu commun car moins pratique. Cette souche nous dit qu'il est encore exploité !

press to zoom
Chêne de pleine lumière.JPG
Chêne de pleine lumière.JPG

Tronc fort, fût court (les premières branches sont basses), puissance des branches horizontales qui forment un houppier très large, c'est la silhouette caractéristique du chêne isolé qui pousse en pleine lumière. S'il ne plaît guère au forestier en raison du peu de bois d'œuvre qu'il produit, sa magnificence frappe toujours l'imaginaire.

press to zoom
Bourrelet cicatriciel refermé.JPG
Bourrelet cicatriciel refermé.JPG

On lit là la trace d'une branche passée. Cassée par le vent, émondée par l'homme ou abandonnée par l'arbre, cette branche a laissé à sa base une blessure que l'arbre a mis des années à refermer.

press to zoom
Cicatrisation en cours
Cicatrisation en cours

Le bourrelet cicatriciel "gonfle" et referme en quelques années le trou laissé par une branche émondée. Il faut faire vite, le bois est visible, à la merci des champignons et des pathogènes. C'est pourquoi tailler des branches fortes expose les arbres aux maladies.

press to zoom
Deux épisodes de taille
Deux épisodes de taille

On distingue bien les points de taille au niveau des traits rouges. La rupture dans le diamètre et l'aspect de l'écorce, le nombre et la verticalité des rejets sont les indices de ces tailles.

press to zoom